Cap sur l'Ecole inclusive en Europe.

Le projet associatif de l'APAJH 46

Préambule

 

Le projet de l’APAJH est fondé sur une éthique et la vision d’une société inclusive. L’APAJH applique à toutes les personnes les valeurs de la République dont les principes sont les suivants

  • L’accompagnement, la représentation la défense des personnes
  • L’écoute, la prise en compte des besoins et l’innovation
  • La communication, la discussion, la persuasion voire la pression sur les décideurs de la politique nationale du handicap

 

L’APAJH 46 : une association militante et gestionnaire

 

L’APAJH est   attachée aux principes de la laïcité au respect des convictions philosophiques, politiques, morales ou religieuses envers les personnes accueillies et accompagnées ; adhérents, bénévoles et salariés….

 

  • L’APAJH  dans le Lot

 

L’Association Départementale s’est engagée en faveur de enfants et adolescents à Besoins Educatifs Particuliers ou en situation de handicap depuis 1973. Elle est membre de la Fédération APAJH qui regroupe au plan national 72 Associations Départementales toutes sous statut loi de 1901.

 

Elle gère  dans le Lot 2 services basés à Cahors :

 

  • Un E.E.A.P spécialisé dans l’accompagnement des jeunes  polyhandicapés sous forme d’accueil de jour. Une  seule structure qui  proposer un semi- internat sur un territoire qui dépasse les limites du département.
  • Un SESSAD qui  offre 50 places  pour enfants ou adolescents déficients sensoriels, cognitifs et moteurs. Son organisation est basée sur l’intervention dans les lieux de vie (école, domicile familial) des personnels médicaux, rééducatifs et éducatifs. Ce service a une originalité ; en effet il compte 4 enseignants spécialisés qui se déplacent dans les écoles.

 

  • L’APAJH du  Lot :

 

Une organisation selon la loi 1901 avec une Assemblée Générale, un conseil d’Administration, un bureau.

Cette organisation permet l’échange, le débat et la prise de décisions.

Des commissions ouvertes aux adhérents et aux professionnels sont créées ponctuellement pour répondre à des commandes précises émanant des instances de l’association.

 

L’APAJH46  participe activement aux instances du secteur médico-social :

  • M.D.P.H
  • C.D.C.A.P.H
  • COMEX COMMISSION EXECUTIVE
  • CTS Comité Technique de Santé  
  • COMMISSION ACCESSIBILIITE
  • PERSONNES QUALIFIEES

 

Elle  prend part aux  événements qui ont pour but de  sensibiliser le public à la question du handicap, de modifier les regards.

 

  • Forum du droit des enfants
  • Journée Internationale du Handicap ( 3 décembre)

 

Elle développe une politique de partenariat avec  les établissements scolaires, médico-sociaux, les collectivités, les associations, les mutuelles. …..

 

Le projet associatif APAJH46 2021-2025

L’histoire de l’APAJH46 s’enracine dans la conviction dans les années 70 de quelques instituteurs engagés et décidés à défendre la place des enfants handicapés dans l’école de la République aux côtés des autres enfants.

 

 Parmi ceux-là, nous pouvons citer Mme Destic  qui a su  avec ses équipes durant les 25 ans de  sa présidence  promouvoir cette association départementale pour répondre  en particulier aux besoins spécifiques  de ces  enfants, affirmant haut et fort que l’école est un lieu d’apprentissage et de socialisation.

 

Cette conviction a été si forte que l’association a décidé  dès 2015 d’être l’initiatrice et la coordonnatrice d’un projet de partenariat stratégique d’enseignement scolaire Erasmus + sur l’inclusion scolaire en donnant à son équipe l’opportunité d’échanger de bonnes pratiques entre 10 partenaires de 7 pays européens.

 

Ce projet  aura des retombées  importantes à partager avec les partenaires associatifs ou éducatifs du Lot.

 

La nouvelle gouvernance s’inscrit dans cette politique  volontariste d’être à la fois une

  • Association militante en s’appuyant sur ses valeurs et s’engage à continuer  dans cette voie en  s’appuyant sur la participation des familles dans l’accompagnement de la personne en situation de handicap. Ainsi, le jeune et sa  famille sont associés à l’élaboration du projet de vie et expriment leurs  choix dans l’orientation  et  l’accompagnement proposé par les services. Le Conseil de la Vie Sociale est un lieu où se font les échanges permettant de faire  avancer le projet associatif.

 

  • Association gestionnaire : l’Association APAJH 46 pratique une politique patrimoniale, financière et budgétaire rigoureuse et transparente pour assurer au mieux et durablement ses missions dans le respect de son projet. A tous les niveaux, vis-à-vis de son environnement politique, élus, autorités de contrôle, l’APAJH46 se doit de légitimer sa mission de médiation en cultivant les capacités suivantes :

 

  • Transparence dans ses objectifs, son action et ses engagements.
  • Formation pour tous les salariés en concordance avec les nouvelles orientations de services.
  • Engagement des adhérents militants.
  • Un conseil d’administration solidaire de l’équipe dirigeante.

La responsabilité complexe de l’accompagnement de personnes en situation de handicap fait appel au sens de la relation et de la créativité exigeant professionnalisme de tous qui se traduit par :

  • Une attention permanente au progrès techniques favorisant le développement et l’autonomie des personnes accueillies.
  • Vigilance quant aux compétences du personnel ainsi qu’a ses conditions de travail.

Dans la perspective de la construction d’une société inclusive qui commence à l’école l’APAJH 46 travaillera sur les axes suivants :

Axe 1 : Développer l’action de l’association

 

 

A/ Entretenir et développer l’expertise de l’association relative à tous les domaines touchant au handicap 

 

L’APAJH  46 a acquis une expertise qui trouve sa source dans :

- la participation de l’association aux activités et aux travaux de la fédération ;

- les contacts étroits avec les autorités de tutelle du secteur médico-social

- les relations avec d’autres associations œuvrant au profit des personnes en

situation de handicap ;

- l’effort personnel d’information et de formation conduit en permanence par les

membres actifs de l’association ;

- la gestion directe de 2  services et notamment le polyhandicap

 

 

B/ Développer la capacité de communication de l’association

 

La communication est un facteur  de la réussite d’une association. Elle prend une importance particulière pour une association qui a l’ambition de faire évoluer l’image du handicap dans la société et l’attitude vis-à-vis des personnes en situation de handicap.

 

Elle prend des formes suivantes : 

.

  • Un  journal  trimestriel APAJH  46,
  • Des réunions organisées, les fêtes, la participation aux colloques ou congrès sont les principaux vecteurs de l’information associative
  • L’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication :
  • Équipement vidéo- conférence permettant  de communiquer à distance :
    • Réunion de bureau
    • Conseil d’Administration
    • Assemblée Générale,
    • Conseil de la Vie Sociale
  • Utilisation et promotion du site européen ; un des outils du projet

 

«  Cap sur l’école inclusive en Europe »

 

C/ Promouvoir  la coopération  et le partenariat avec d’autres structures  de type médicosociales, sociales, scolaires

 

 

 

Axe 2 : Répondre à des défis et besoins nouveaux

 

A ) Premier défi : tout mettre en œuvre pour une société et une école inclusive en répondant à :

 

  •  Une évolution sociétale forte dans un contexte  politique favorable

 

Depuis les lois de 2002 et de 2005, le droit des personnes en situation de handicap à poursuivre un parcours de vie dans le respect de leur accessibilité au droit commun est posé et affirmé ; cela se traduit par une volonté des familles et des enfants à suivre une scolarité dans les établissements scolaires de proximité, tout en bénéficiant d’un accompagnement leur permettant de suivre et vivre une scolarité et vie sociale pleine et entière.

 La politique des gouvernements successifs suit et évolue en fonction de ce changement sociétal fort et la principale porte d’entrée à l’inclusion, voire à la non-exclusion, c’est l’Ecole Républicaine.

 

 Ainsi l’actuel gouvernement affiche  une ambition nouvelle d’amélioration de la scolarisation des enfants en situation de handicap, en privilégiant l’école inclusive et au plus près du lieu de son domicile.

L’inclusion requiert des compétences qui ont été développées pendant toutes ces années.

En 2013 l’APAJH 46 a décliné la convention cadre de coopération entre le Ministère  de l’Education Nationale, le Ministère des Affaires sociales et la Fédération APAJH.

Un groupe de travail a été mis en place avec échanges de pratiques. Forte de cette expérience l’APAJH 46 a voulu aller plus loin en déposant un projet de partenariat stratégique /Enseignement scolaire en mars 2016

http://www.ecoleinclusiveeurope.eu/fr/actualites/vie-du-projet-2016

Projet qui sera validé et se déroulera pendant 3 ans

 

  • L’appel à projet  de la  création d’une Equipe Mobile de Soutien à la scolarisation  des enfants en situation de handicap afin de soutenir et valoriser la culture et les pratiques professionnelles mises en place dans le Lot.

LA FEDERATION APAJH IMPLANTEE DANS LE LOT  ET L'ASSOCIATION APAJH 46 SERONT CO-PORTEURS 

 

 Les deux structures seront sur un pied d’égalité dans la conduite de ce projet. Les  dispositifs, les  outils, les sera co-porteur.   implantations réciproques et les  expériences (projet Erasmus, Communauté 360…) devraient  permettre de proposer une plateforme de services pour les enfants tout à fait cohérente.

 

 

  • L’élaboration d’un cahier des charges pour apporter une réponse à l’inclusion scolaire des enfants polyhandicapés . Un groupe de travail s’est mis en place .

 

 

B. Deuxième défi : une aide  aux familles 

 

La loi reconnaît aux familles un « droit au répit », pour que celui-ci puisse réellement être mis en en œuvre il est indispensable que soit développé l’accueil temporaire.

 

Ce sera le deuxième défi lancé par l’APAJH46 celui de répondre aux besoins des familles d’enfant ou adolescents polyhandicapésen proposant un lieu de répit.

Le projet est à l’étude, il proposerait dans un lieu bien identifié (une maison individuelle) les services suivants :

  • Des rééducation et soins durant les accueils temporaires.
  • La coordination du baluchonnage*
  • Une mise  en relation des parents d’enfants ou adultes en situation de handicap avec des étudiants en formation de travail social pour assurer des gardes ponctuelles ou accompagner leurs enfants dans des sorties.
  • Un espace dédié aux aidants
  • Un lieu de repos pour les aidants : espace d’écoute, d’échange, de formation et de conseils coordonné par un éducateur spécialisé